J-8 : Mercredi 28 septembre 2022

Tout est sous contrôle !

La fin du chantier approche et cela se sent. Tout le monde s’active dans tous les sens, histoire de s’assurer que tout sera finalisé pour vendredi !

Voici on nous en sommes pour chaque groupe :

Au premier groupe, les bobines !

Nous avons fini d’étiqueter toutes les bobines 35mm et c’est plutôt satisfaisant à regarder. Ce ne fut toutefois pas une mince affaire. En effet, depuis le début de la semaine, nous avons dû reprendre la cotation de plusieurs armoires, car nous avions oublié de répertorier certains films. Ce fut un casse-tête de réussir à leur attribuer une cotation sans bouleverser l’ordre des cotes déjà établies, mais nous avons
réussi !
Quant aux bobines 16mm, leur cotation a été terminée aujourd’hui. Il ne reste plus qu’à imprimer les étiquettes et à les coller sur les bobines.

Au deuxième groupe, les affiches !

À chaque fois que nous avons l’impression de toucher au but concernant le tri des affiches, d’autres resurgissent de nulle part. Nous avons bien avancé, mais nous n’avons toujours pas commencé le classement. Dans l’idéal, nous aurons fini de
tout trier demain !
Bonne nouvelle : deux nouvelles armoires nous ont été allouées.

Charlotte et les deux nouvelles armoires

Au troisième groupe, les archives papier !

Malheureusement, nous n’aurons pas fini le classement initialement prévu demain : 4 cartons reste à classer. Et un projet de fait ! Rendez-vous l’année prochaine pour la suite.

Brève rencontre virtuelle avec la FIAF

Lors d’une visioconférence de Léonce TIRA, directeur de la cinémathèque, avec les différents membres de la FIAF (Fédération Internationale des Archives du Film), notre chantier-école a brièvement été présenté. Ils ont trouvé notre projet passionnant et une collaboration serait une piste utile pour une valorisation des archives du FESPACO à grande échelle.

Balade au cœur du Musée National

Après avoir durement travaillé au FESPACO, nous nous sommes octroyés une pause culturelle au Musée National du Burkina Faso. Voici ce que nous avons retenu :

L’entrée du Musée National

Saviez-vous qu’il existe plus de 60 ethnies au Burkina Faso ?
Le musée propose une reconstitution d’habitats traditionnels de plusieurs de ces dernières :

  • les Marka
  • les Sénoufo
  • les Mossi
  • les Lobi / Dagara
  • les Bissa
  • les Bobo
  • les Gourmantché
  • les Samo
  • les Peuls
  • les Gourounsi
    Une maison Mossi
    Une maison Gourounsi
    Une maison Peul

Nous avons ensuite visité une exposition temporaire sur « les Kamba ou poupées Biiga ». Il s’agit de sculptures traditionnelles qui représentent des statuettes féminines en bois généralement de petite taille et liées à la fécondité. Ces poupées sont généralement taillées en fonction de la morphologie de la petite fille à qui elles appartiennent.

Premières formes de poupées Biiga

Enfin, nous avons eu un aperçu du mobilier traditionnel (mobilier domestique utilitaire, décoratif et culturel) fabriqué en matériaux en tout genre : bois, céramique, paille (feuilles de rônier), peau et cuir.

Aperçu d’une cuisine traditionnelle

Les profils du jour

YAOGO Patrice

est adjoint en archivistique et étudie à l’IRA Bobo-Dioulasso. Il aime le milieu archivistique, car cela permet de conserver des archives diverses et variées sur le long terme. Il garde encore fièrement son cahier de classe du CP et le montre régulièrement à ses enfants. Pour lui, cet exemple démontre qu’il est important de conserver les choses correctement.

YAOGO Patrice

BALIMA Aïssatou

a fini sa formation en tant que conservateur d’archives à l’ENAM. Ce qui l’a motivé à travailler dans les archives, c’est d’être dans la découverte constante de nouveaux trésors. Les archives permettent de reconstituer le passé d’une institution. Des archives bien organisées et bien conservées sont, pour elle, favorables aux institutions publiques et privées qui les détiennent.

BALIMA Aïssatou


 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’ASF-International, créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.
En savoir plus

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.
En savoir plus

Faire appel à ASF ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts. Ses membres interviennent de manière bénévole.
En savoir plus

 

Archivistes sans frontières | ASF-France