Carnet de mission : Projet Haïti, Mission 2011

Sauvetage des archives des ministères haïtiens par Archivistes sans frontières

 
 
 
 

Premiers contacts

 
 

Cette journée se résume en un long voyage commencé dès 4h du matin pour Véronique pour arriver vers minuit heure française (18h heure locale).Le survol général d’Haïti ne laisse pas présager de ce que nous apercevons furtivement à l’atterrissage qui se déroule juste à la tombée de la nuit : le séisme marque encore le paysage de la capitale haïtienne.

Nous sommes accueillis au salon diplomatique de l’aéroport par Jean-Euphèle Milcé avec de nombreux égards. Après quelques avants-propos un peu timides le directeur des archives du MAE détend l’ambiance et nous parle de ces différents romans, ainsi que de ses voyages en France, en Suisse et à Monaco notamment et nous livre le programme du lendemain autour d’une bière locale : la « Prestige ».

Le transfert jusqu’au logement nous vaut une première leçon de conduite : « on ne sait pas si on conduit à droite ou à gauche mais on conduit… ». Cela consiste parfois à réellement pousser un véhicule à l’arrêt au milieu d’un carrefour pour vous faire un chemin : efficace mais sans doute éprouvant pour les véhicules. Sur le chemin de nombreuses tentes jalonnent le parcours, entrecoupés de quartiers qui semblent pousser au milieu des gravas. Une impression de jour sera sans doute plus pertinente.

Le contraste est cependant réel avec Pétionville, banlieue de Port-au Prince où nous logeons. Commune « bourgeoise » emplie d’expatriés Pétionville offre le luxe d’avoir de l’électricité sur générateurs en dehors des heures de fournitures normale, de l’eau courante ainsi que des restaurants et bars au prix cependant apparemment exorbitant.

Demain les choses sérieuses commencent par une réelle réunion de travail avec J.E. Milcé et sans doute une visite des locaux archives du ministère.

Poster un message

0 | 10
 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France