Marc Trille

 
 
JPEG - 27.4 ko

Marc Trille, le « Burkinabé au teint clair » est chef de projet Burkina-Faso.
Il conduit le chantier-école expérimental d’ASF-France qui s’est envolé ce vendredi 7 septembre 2018 vers Ouagadoudou.

Sa carrière, Marc l’a démarré en 1977 aux Archives départementales de la Haute Loire puis est passé par les Archives départementales de l’Ariège en 1978 avant d’arriver aux Archives départementales de l’Aude en 1983 où il y fera le reste de sa carrière. Responsable du traitement et du classement de plusieurs fonds d’archives, il a publié quelques inventaires. Il a également collaboré à la réalisation d’expositions et à la rédaction d’article et d’ouvrages :

- Les chefs au Burkina Faso. La chefferie traditionnelle des origines à l’indépendance (2008),
- L’Aude sous le Consulat et l’Empire (2010),
- Jean Deschamps au Festival de la Cité, Vingt ans de création à Carcassonne (2012),
- Vivre en temps de guerre. L’Aude de 1914 à 1918 (2013).

Depuis octobre 2013, Marc profite d’une retraite bien mérité et peut désormais se consacrer pleinement à ses autres activités. Marié à une Burkinabaise et père de deux enfants, Marc a désormais la double nationalité franco-burkinabé et a été décoré chevalier de l’ordre national du Burkina Faso.

C’est en 1994 que, dans le cadre d’un jumelage entre son village natal en France et un village au Burkina Faso, Marc foule pour la 1e fois le sol africain. Véritable révélation, ce voyage lui a fait prendre un virage inattendu dans sa vie. Depuis, Marc s’est très impliqué, à différents niveaux, dans la coopération avec le Burkina Faso.

Il a fondé (et préside) l’association SAABA (Solidarité Amitié Aude Burkina Association), a participé à la construction d’écoles, à l’acheminement de véhicules réformés par le SDIS de l’Aude, don de médicaments...

Marc a participé à l’élaboration d’un partenariat en 1999 entre les Archives départementales de l’Aude et les Archives nationales du Burkina Faso sous l’égide de l’Association des Archivistes Français et la Direction des Archives de France. En 2010, les actions menées sont alors complétées avec la mise en œuvre du plan « Un bon archivage pour une bonne gouvernance » grâce à un nouveau partenariat avec le Conseil International des Archives, ASF-France et le ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale du Burkina Faso.

Ce chantier-école d’ASF-France à Bobo-Dioulasso s’inscrit dans la continuité de ce plan « Un bon archivage pour une bonne gouvernance ».

 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France