Carnet de mission : Projet Burkina Faso, Mission 2018

Cette mission doit servir de test pour la création de chantiers-écoles dans le cadre d’un
projet de coopération décentralisée. Des élèves de la filière archives de l’Ecole Nationale
d’Administration et de la Magistrature (ENAM) du Burkina Faso et des élèves du master gestion de l’archivage de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines participent à cette aventure.

 
 
 
 

Jour 12

 
 

Mercredi 19 septembre

Marc supervise
Classement

Le classement avance, par séries. Marc décide de passer les trois derniers jours avec les étudiants pour les orienter et les aider au classement des archives coloniales, notre série « C » (non pas comme « coloniale » mais comme « cercle », nom du territoire administratif à l’époque coloniale. Nous classons les archives du « Cercle » de Bobo-Dioulasso).
Parallèlement, nous commençons à rapatrier les archives classées et cotées dans la salle archives, dans l’ordre des « versements » en série HC (1 HC, puis 2 HC…). Nous commençons ainsi, enfin, à voir aboutir notre travail !
Un autre souci se fait jour : le manque de boites. Il n’a pas été possible de récupérer toutes les boites et une grande partie des archives étaient en vrac dans le local. Le gouverneur avait prévu un certain stock, à notre arrivée, mais celui-ci s’épuise. Il semble difficile d’en récupérer d’autres.
Nous tenons beaucoup au principe de l’anonymisation des boites : seule la cote est mentionnée. Lorsque la boite est en bon état et qu’elle n’a été utilisée que sur une face, nous pouvons caviarder les informations écrites et la retourner. Mais ce n’est pas toujours possible.
Nous décidons alors de retourner complètement la boite, comme un gant que l’on mettrait à envers. Il faut l’ouvrir complètement et la remonter dans l’autre sens. L’intérieur, souvent marron clair, se retrouve à l’extérieur et permet d’avoir l’apparence d’une boite neuve. Il s’agit bien entendu de boites de « bureau », le gouvernorat n’ayant pas les moyens de payer des boites de conservation.

Des archives prêtes !
Retour des archives dans le local 2
Retour des archives dans le local 1
Retour des archives dans le local 3
Retour des archives dans le local 4

Certaines séries sont « artificielles » et correspondent à une pratique locale mais pas vraiment archivistique. Ainsi, outre les collections de correspondance et de notes de service, que nous trouvons aussi dans nos services, nous trouvons également des collections de comptes rendus de réunions, totalement séparés de leur fonds de dossier. Nous avons également de très importantes collections de notes ministérielles, bien entendu en copie. En France, nous les éliminons, mais nous préférons les conserver, n’étant pas certains que ni les services producteurs ni les Archives nationales ne les conservent.

Il reste du vrac

Nous trouvons quelques perles, comme des archives sur la construction de la ligne de chemin de fer Ouaga-Bobo entre 1960 et 1963, la construction de l’aérodrome de Bobo, qui existe toujours, en 1965, ou encore des plans cadastraux partiels de la vile de Bobo dans les années 80 (il n’existe aucun cadastre général au Burkina). Mais le tri du vrac n’est pas terminé, il ne nous reste que peu de temps…

La gare de Bobo

La leçon du jour : ne pas hésiter à recourir au système D et à faire preuve d’imagination quand on manque de matériel !!!

Poster un message

0 | 10
 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France