Carnet de mission : Projet Burkina Faso, Mission 2019

Cette mission chantier-école est organisée dans le cadre d’un projet de coopération décentralisée. Des élèves de la filière archives de l’Ecole Nationale d’Administration et de la Magistrature (ENAM) du Burkina Faso ont été sélectionnés pour participer à cette aventure.

 
 
Jour 8 : mercerdi 23 octobre 2019
 
 

Gérer la conservation

 
 

La matinée commence avec une nouvelle visite : la mairie du 3e arrondissement, dans le quartier de Tampouy, au nord-ouest de Ouagadougou.

Le chef du service de l’état-civil de ladite mairie était venu appuyer la mission en fin de semaine dernière et nous avait parlé du local d’archives tout équipé dont il bénéficiait, tout en étant demandeur de conseils d’archivage. 

Effectivement, la mairie peut bénéficier d’un local entièrement dédié à la conservation des archives de l’état-civil (centralisant les registres de plusieurs arrondissements) et potentiellement des archives des autres services administratives de la mairie. Deux pièces sont équipées de placards et une pièce plus grande est donc dotée de rayonnages mobiles compactus, offerts par un partenaire belge. Apparemment ce serait l’unique salle d’archives du Burkina, Etat et collectivités confondus disposant d’un tel équipement.


Mais le problème est de savoir gérer un tel espace : conditionnement des registres, cotation, localisation, récolement topographique des rayonnages, gestion des accès au local... il n y a bien sûr pas d’archiviste rattaché à la mairie, pas d’agent en charge des archives non plus. 


Nous allons proposer quelques préconisations pour optimiser l’archivage pour ce type de structure, quelques soient les moyens matériels et humains dont les mairies peuvent disposer.

Nous avons rejoint les Archives communales pour procéder à une nouvelle étape : la réorganisation des fiches d’analyses eu égard au plan de classement proposé. Des vérifications permettent de procéder à de nouvelles éliminations. Suite et fin du classement demain. 

Poster un message



 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France