Carnet de mission : Projet Haïti, Mission 2011

Sauvetage des archives des ministères haïtiens par Archivistes sans frontières

 
 
 
 

Aux Archives nationales

 
 

La journée avait bien commencé ! En effet, la circulation entre Pétion-Ville et Port-au-Prince était plus fluide que d’habitude. Nous nous réjouissions déjà du temps gagné aux archives du MAE avant notre rendez-vous aux Archives nationales en fin de matinée.

A un battement d’ailes du bâtiment, le moteur a commencé à surchauffer de manière très inquiétante. Jean-Euphèle Milcé décide alors de ne pas prendre de risque et de se diriger vers le garagiste (assermenté pour les services de l’Etat) le plus proche. 5 à 7 mécaniciens se sont penchés sur notre problème durant plus d’une heure.

Grâce à leur efficacité, nous avons réussi à être à l’heure pour notre rencontre avec Jean-Wilfrid Bertrand, le Directeur Général des Archives nationales d’Haïti. Nous avons été accueillis très chaleureusement dans son bureau. Quelques membres de son équipe ont été invités à se joindre à nous. Durant plus d’une heure, nous avons échangé sur la situation plus que préoccupante des archives ministérielles en Haïti, des projets en cours et de ceux à venir.

En début d’après-midi, Jean-Wilfrid Bertrand nous a fait l’immense honneur de nous faire visiter le bâtiment dans ses moindres recoins : les magasins, l’atelier de restauration, la salle de numérisation… Ce bâtiment, classé monument historique, a été construit en 1934. Il avait, à l’époque, vocation d’accueillir un marché. Quoi qu’ayant souffert du séisme du 12 janvier 2010, la structure a bien résisté et un minimum de dégâts ont été constatés.

Avant de quitter les AN, Jean-Wilfrid Bertrand a tenu à nous montrer le plus vieux document détenu : un registre d’état civil (naissances, mariages et décès) de l’époque coloniale datant de 1793 entièrement restauré par ses services.

Nous nous sommes tous ensuite rendus sur le site du MAE afin que les Archives nationales puissent constater le travail effectué l’équipe de Jean-Euphèle Milcé depuis un an.

Nous avons regagnés Pétion-Ville en fin d’après-midi. La soirée a été consacrée, en partie, a l’élaboration des outils pédagogiques pour la formation sur le plan de classement. Si les manifestations annoncées nous permettent de descendre, vendredi matin, sur Port-au-Prince, nous formerons quatre personnes à la compréhension du plan de classement et à l’utilisation du tableur que nous avons développé pour les aider à la saisie des fiches d’analyse et à leur intégration dans le plan de classement.

Poster un message

0 | 10
 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France