Carnet de mission : Projet Burkina Faso, Mission 2018

Cette mission doit servir de test pour la création de chantiers-écoles dans le cadre d’un
projet de coopération décentralisée. Des élèves de la filière archives de l’Ecole Nationale
d’Administration et de la Magistrature (ENAM) du Burkina Faso et des élèves du master gestion de l’archivage de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines participent à cette aventure.

 
 
 
 

Arrivés à Ouagadougou

 
 

Après un long voyage de Paris à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso le 7 septembre à 23h heure locale (1h du matin heure française), nous sommes accueillis par des amis et la famille de Marc Trille avec qui nous dinons.

Samedi 8 septembre

La journée commence par une visite commentée du Centre des Archives Nationales.

L’équipe ASF-France pose aux Archives nationale avec Marie-Jeanne Diasso, Directrice des Archives historiques et iconographiques.

La forme et les motifs des chapeaux que seuls les chefs ont le droit de porter et qui ornent le toit de la salle de réunion des Archives nationales sont le symbole de l’importance accordée aux Archives.

La Directrice, Marie-Jeanne Diasso, nous présente la salle de tri, les deux magasins et la salle de lecture.

Près de quarante personnes (dont vingt archivistes) travaillent dans ce centre. Une formation en archivistique a été créée à l’ENAM (Ecole nationale de magistrature) ce qui permet au centre d’avoir régulièrement des stagiaires.

La situation n’est pas simple. Le bâtiment datant des années 30 est initialement une imprimerie. Il a vieilli et connaît malheureusement des infiltrations d’eau et des problèmes de conservation. Un magasin est équipé en rayonnages fixes autoportants sur 2 niveaux. L’autre magasin est partiellement équipé. Il existe des instruments de recherche sur papier et fiches.

Les deux mains stylisées portant deux cercles concentriques sont l’emblème des Archives nationales. Il symbolise la mémoire.

Lors de la révolution populaire de 2014 et du renversement du gouvernement, les inestimables archives de l’Assemblée nationale ont été totalement détruites. Les archives nationales ont été menacées mais heureusement, sans autre conséquence. Les fonds burkinabés sont répartis dans différents centres d’archives (ANOM à Aix-en-Provence, Dakar…). Les fonds iconographiques sont maigres mais bien conservés.

L’après-midi est consacré à la visite du village des artisans de Ouagadougou.

La soirée a été partagé autour d’un repas chez l’habitant.

Poster un message

0 | 10
 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France