Archivistes sans frontières : des débuts prometteurs

 
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) a maintenant bien entamé un programme d’activités varié qui semble pleinement justifier son existence. Divers projets, présentés lors de la première assemblée générale en mars 2006, sont maintenant en cours de développement ou de lancement, menés pour chacun d’eux par un ou deux chefs de projets dynamiques et engagés.

Le plus récent projet fut le premier à être mis en œuvre. Sollicitée par la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour réorganiser les archives de la section financière et implanter un système de gestion des documents, ASF France a mandaté Marie-Claire Pontier (Archives départementales du Gard) et Fabien Oppermann (Mission des AN auprès du ministère de l’Éducation nationale) pour résoudre le problème de la CEDEAO. Marie-Claire et Fabien ont donc passé 15 jours fort instructifs et bien remplis à Abuja (Nigéria). La mission a été financée par la CEDEAO.

Le projet de traitement des archives du chemin de fer Addis Abeba-Djibouti piloté par Édouard Vasseur (mission des AN auprès du ministère de la Culture) et Anne-Sophie Maure (ministère des Affaires étrangères) a également été lancé au mois d’août avec une mission d’audit dont le rapport permettra d’évaluer le travail à effectuer et de préparer le budget du chantier. Anne-Sophie Maure et Céline Fournier (Archives municipales de Chatou) ont effectué cette mission exploratoire à Addis Abeba et Dire Dawa, avec un financement de l’ambassade de France en Éthiopie.

Le consulat général de France à Jérusalem a manifesté son intérêt pour le projet de traitement des archives de l’enseignement du français en Palestine. Le projet, piloté par Françoise Watel (ministère des Affaires étrangères) et Fabien Oppermann devrait très vite démarrer avec une première mission de préparation.

Pauline Moirez (Centre des Archives contemporaines) a accepté d’être chef de projet ASF France pour le programme de formation et d’aide à la réorganisation des archives de la municipalité de Fès, dirigé par ASF international. Elle prépare la mise en œuvre d’un premier chantier français au printemps 2007, pour lequel ASF France a sollicité divers financements.

Par ailleurs, ASF-France sera présente le 11 décembre à la journée d’études sur le thème « Archives et droits de l’Homme » organisée par l’Association pour l’histoire de la Justice et l’AAF. Notre présidente, Danièle Neirinck, y présidera une séance.
Nous espérons enfin vous présenter bientôt notre site, en cours d’élaboration par Aurélien Conraux, où vous retrouverez projets, rapports, photos, etc.

Plusieurs missions auront lieu en 2007, pour lesquelles des appels seront lancés afin d’élargir le cercle de participation, l’idée étant d’associer des professionnels de tous horizons : expérimentés et nouveaux venus dans la profession, nationaux et territoriaux, conservateurs et non conservateurs, etc.

Enfin si vous avez connaissance de situations difficiles, ici ou ailleurs, faites-les nous connaître. ASF France vous attend pour développer des projets. Mais n’oubliez pas : chez nous, le dévouement et le volontariat désintéressé sont de mise !

Christine Martinez

France


 

ASF-France ?
 

La section française d’Archivistes sans frontières (ASF-France) est membre d’Archivistes sans frontières - International (ASF-International), créé en 1998 par des collègues catalans et qui dispose aujourd’hui de statuts internationaux.

Adhérer / Participer
 

ASF-France est une association sans but lucratif dont le fonctionnement et les activités dépendent de l’investissement personnel des membres, du soutien financier de partenaires et de subventions institutionnelles.

Faire appel à ASF ?
 

L’association Archivistes sans frontières-section France (ASF-France) intervient pour mener à bien des opérations ou activités qui répondent aux principes et valeurs énoncés dans ses statuts.

 

Archivistes sans frontières | ASF-France